Vicenta Maria est la fondatrice des Religieuses de Marie Immaculée

Vicenta Maria vient effacer la peine causée à ses parents par la disparition de sa sœur, quinze jours avant sa naissance.

 

Elle devient le centre de   l’affection  et des soins de toute la famille

Toute petite encore, Vicenta Maria accompagne “monsieur l’oncle” à l’église pour rendre visite au Christ

Vicenta Maria est
intelligente,
observatrice, tenace et éveillée.

Son père qui était avocat, se charge lui-même de la formation de sa fille

À dix ans, Vicenta Maria part à Madrid pour vivre avec sa tante Eulalia dans le but de compléter son éducation

Doña  Eulalia ouvre
 une “maisonnette”
 pour y accueillir les
  jeunes servantes
 durant leur
 convalescence.

 Vicenta Maria rentre
 petit à petit, dans la
 tâche charitable que sa tante réalise.

Ni avec un roi, ni avec un saint

A 19 ans, Vicenta Maria refuse énergiquement de se marier, au grand déplaisir de ses parents qui avaient placé toutes leurs espérances en cette fille unique.

"Les filles ont gangné la partie"

Avec ces mots, Vicenta Maria traduit son choix: malgré une profonde inclination pour la vie contemplative, elle choisit la voie la plus difficile: entreprendre  la réalisation d’une nouvelle fondation religieuse pour que l’œuvre de la “maisonnette” initiée par Doña Eulalia, au lieu de disparaître, s’étende et se stabilise.

L’amour de Vicenta Maria est grand, il n’a pas de limite.  Le but de sa vie n’est autre que  l’accomplissement de la volonté  de Dieu.

“Je ne désire rien d’autre que de savoir que nous faisons la volonté de Dieu” (Retraite 1887)

Vicenta Maria aime les jeunes, elle leur fait confiance, elle est convaincue qu’elles seront toujours l’espérance du monde

Le 25 mai 1975

Le Pape Paul VI

 la proclame

Sainte

Elle est née à Cascante (au nord de l’Espagne)

Le 22 mars 1847

Fille d’une famille riche

Ses parents s’appelaient:

José Maria   et   Nicolasa

Son parrain est son oncle Joaquin et
sa marraine est sa tante Dominica

Le lendemain
de sa
naissance,
elle est
baptisée.

Don Joaquín et   Doña  Dominica  prennent au
 sérieux leur rôle de  parrain et
 marraine en s’efforçant  de l’aider à
 grandir dans la foi.

Sanctuaire de notre
Dame du Romero

A six ans, elle se déplace avec ses parents à Madrid, pour assister à la profession de sa tante Dominica, religieuse au monastère de la Visitation.

Don José María  ne se limite pas à la simple formation intellectuelle de sa fille.

Il veut qu’elle découvre la profondeur de l’engagement de son baptême.
Pour cela, il lui enseigne le catéchisme et l’accompagne, pas à pas,dans son apprentissage de la doctrine chrétienne

Dès les premières leçons de son père, elle cherche d’autres enfants et se transforme en maîtresse pour leur enseigner ce qu’elle vient d’apprendre

Sa tante Eulalia impressionne beaucoup Vicenta Maria.

Elle s’occupait d’œuvres de bienfaisance à l’hôpital de Saint Jean de Dieu

En Espagne, le XIX siècle est une étape de
rénovation sociale et économique.
L’industrialisation est à ses débuts.

Les jeunes des villages partent en ville
pour y gagner leur vie. 

Jeunes, avec une formation humaine
rudimentaire ,  elles se trouvent
confrontées à  mille périls

La douleur et la souffrance de ces
   jeunes filles laissent une profonde
   marque dans le cœur de Vicenta
   Maria

Vicenta Maria souffre quand elle voit que la femme est très mal payée, exploitée et sans possibilité d’avoir une éducation et une culture

Le 30 mai 1866, Vicenta Maria fait vœu de chasteté, car son unique idéal est d’être toute entière et pour toujours à Dieu seul.

La vie contemplative exerce sur elle
une profonde attraction....
Elle doit faire son choix.

En Mars 1868 elle
fait une retraite spirituelle et elle prend une décision définitive:

Son père ne comprend pas sa décision  et il n’est pas d’accord...
Alors il la fait retourner à la maison..

Vicenta María subira sept mois des souffrance à Cascante.
Elle va passer par
la plus dure épreuve
de sa vocation.

Une maladie inattendue frappe Vicenta María et alarme ses parents et ses médecins....

Ce sont les médecins qui affirment que, si elle reste à Cascante, elle ne guérira pas et y risque sa vie.

Don José María change alors d’attitude. La vie de Vicenta María ne peut être mise en danger. Qu’elle parte donc à Madrid et y réalise son absurde projet….

Le 11 juin 1876,  elle fonde à Madrid un Institut religieux:
La Congrégation des Religieuses de Marie Immaculée

Vicenta Maria, inébranlable dans sa foi et son idéal, met sa vie au service des jeunes filles

M’efforcer d’obtenir tout ce qui peut conduire au bien des jeunes filles” (retraite 1869- 9ème jour)

Vicenta Maria Fonde 5 maisons

 Le 26 décembre 1890,  Vicenta Maria
meurt à Madrid, à  l’âge de 43 ans